Nos actions pour la planète

Revaloriser les matières

Lidl agit pour préserver les ressources naturelles. Depuis toujours, l’entreprise s’est attachée à trouver de nouveaux débouchés pour aller vers le recyclage de ses matières, en particulier le carton et le plastique qui sont ses plus gros gisements. Il est clair que le premier objectif de Lidl est de réduire ses déchets car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! Toutefois, pour tous ceux qui ne peuvent être évités, Lidl s’engage pour trouver des moyens de les revaloriser.

La « reverse logistics » ou « logistique des retours » est historique chez Lidl. C’est cette logique qui permet à l’entreprise d’exploiter ses résidus d’emballages pour en produire de nouveaux comme par exemple nos bouteilles d’eau, et même de fabriquer du mobilier pour ses collaborateurs !

Les emballages, nécessaires pour protéger les produits durant leur transport, sont triés dans les entrepôts pour ensuite être valorisés : en 2016, plus de 5 000 tonnes de plastique ont été valorisés et 130 000 tonnes de carton ont été recyclés. Les emballages en carton de Lidl ont ainsi été utilisés par les papèteries pour produire en 2015 près de 640 000 km de bobines de papier d’1 mètre de large, soit l’équivalent de 16 fois le tour de la Terre !

Les gros gisements ont des filières de revalorisation éprouvées, mais Lidl recherche également des solutions de revalorisation pour ses autres filières plus atypiques, comme les batteries d’engins Hors Service refondus en plomb, les cagettes reconditionnées et réutilisées par des maraichers ou encore le pain rassit utilisé en sous-produit. S’il n’y a pas de filière possible à l’échelle locale, Lidl se penche sur la recherche de filières innovantes (biomasse pour les déchets bois par exemple).